MaPrimeRénov’ : 2024, on fait le point !

Qu’est-ce que c’est MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRénov’ est née suite à la fusion de deux aides majeures pour les travaux de rénovation énergétique :

Lancée à partir du 1er janvier 2020, elle était initialement réservée aux ménages à faibles revenus puis en octobre 2020, elle a été élargie à tous les foyers qu’il s’agisse d’une maison individuelle, d’un appartement ou des parties communes d’une copropriété. Cette aide permet d’entamer des travaux de rénovation thermique et d’isolation dans une résidence principale construite depuis au moins 15 ans et occupée au moins plus de 8 mois dans l’année. Cette aide financière versée par l’Agence Nationale de l’Habitat permet de financer tous travaux de rénovation énergétique.

L’aide est mobilisable par les propriétaires :

  • s’ils⋅elles sont propriétaires-occupant⋅es, l’aide est mobilisable pour leur résidence principale occupée au moins 8 mois par an.
  • s’ils⋅elles sont propriétaires-bailleurs, ils⋅elles doivent s’engager à louer la résidence principale sur une durée d’au moins 6 ans et les locations saisonnières ainsi que touristiques ne sont pas concernées par ce dispositif.

À noter, si vous êtes locataire⋅rice, vous ne pouvez pas contraindre votre propriétaire à mobiliser MaPrimeRénov’. Toutefois, si votre logement est insalubre, indécent ou est une passoire thermique, vous pouvez vous rapprocher d’un conseil juridique pour faire valoir vos droits.

Le montant de l’aide varie en fonction des revenus du foyer, du nombre de personnes qui y résident et des travaux envisagés.

Si vous êtes copropriétaires, il faut alors mobiliser MaPrimeRénov’ Copropriété.

Qu’est-ce qui change en 2024 ?

MaPrimeRénov’ évolue en 2024 afin de mieux s’adapter aux besoins des ménages et aux enjeux de la transition écologique.

Pour cela, le programme se divise en deux parcours :

  • Parcours Décarbonation : pour éliminer les chauffages énergivores (fonctionnant au fioul, charbon ou gaz) au profit de pompes à chaleur ou encore de chaudières à granulés ;
  • Parcours Accompagné : pour accélérer les rénovations énergétiques d’ampleur.

MaPrimeRénov’ a pour objectif d’installer en priorité un système de chauffage ou d’eau chaude sanitaire décarboné, qui fonctionne avec une énergie moins polluante et donc plus économe. Au 1er janvier 2024, cette aide sera accessible à tout⋅es les propriétaires avec des revenus très modestes, modestes et intermédiaires puis au 1er juillet 2024, les propriétaires de logements avec une étiquette énergétique F ou G n’y auront plus accès et seront ré-orienté⋅es vers le Parcours accompagné pour réaliser une rénovation d’ampleur.

MaPrimeRénov’ Parcours accompagné a pour objectif de faire des rénovations ambitieuses en finançant une part importante des travaux qui permettent un gain de deux classes énergétiques au minimum. Elle est accessible quelle que soit l’étiquette énergétique du logement et quels que soient les revenus du ménage. Au 1er janvier 2024, cette aide sera accessible aux propriétaires bailleurs aux revenus intermédiaires et supérieurs  et à partir du 1er juillet à l’ensemble des propriétaires bailleurs.

MaPrimeRénov’ Copropriété a pour objectif d’effectuer des rénovations sur les parties communes de copropriétés et sur les parties privatives déclarées d’intérêt collectif. Ces travaux sont votés lors des assemblées générales de copropriétés (il est toujours possible d’utiliser MaPrimeRénov’ ainsi que MaPrimeRénov’ Parcours accompagné pour des travaux privatifs).

En cas de rénovation globale, il est obligatoire d’être accompagné⋅e par un tiers de confiance nommé Mon⋅Ma Accompagnateur⋅rice Rénov’, agréé⋅e par l’ANAH pour pouvoir bénéficier des aides.

Ce tiers de confiance accompagne le ménage pendant tout son projet de travaux (accompagnement lors du diagnostic, lors du montage des dossiers administratifs pour bénéficier des aides, lors de la prescription de travaux, lors de la rencontre avec les entreprises, lors et après la réalisation des travaux).

Mon⋅Ma Accompagnateur⋅rice Rénov’ délivre des conseils techniques, financiers, ainsi qu’administratifs et permet également d’éviter les escroqueries.

À noter, ce métier n’est pas nouveau et est déjà réalisé par de nombreux organismes, dont les opérateurs historiques de l’ANAH.

Comment être acccompagné⋅e ?

Pour être informé⋅e, conseillé⋅e et accompagné⋅e dans un parcours de rénovation énergétique, il est possible de se rapprocher de l’un des 570 espaces France Rénov’, présents sur tout le territoire, ou des espaces France Services, formés pour renseigner sur les rénovations énergétiques et orienter si besoin vers un accompagnement.

Pour être certain⋅e de mobiliser une entreprise compétente reconnue Reconnu Garant de l’Énergie et ainsi bénéficier des aides gouvernementales, il est conseillé de mobiliser Mon⋅Ma Accompagnateur⋅rice Rénov’ ou se rapprocher d’un espace France Rénov’ qui ont la liste de ces entreprises labellisées. Attention néanmoins, le⋅a conseillè⋅re France Rénov’ ou Mon⋅Ma Accompagnateur⋅rice Rénov’ ne peut pas conseiller en direct des entreprises. Il⋅elle pourra seulement vérifier si les devis sont fiables, s’il y a des points d’attention sur les prix, etc.

Enfin, un Diagnostic de Performance Énergétique est obligatoire (sauf si votre logement est situé en Outre-mer) pour connaître l’étiquette énergie de son logement, l’ampleur des travaux nécessaires pour émettre moins de gaz à effet de serre, consommer moins d’énergie et baisser les factures énergétiques. L’Agence Nationale de l’Habitat recommande de se rapprocher d’un espace France Rénov’ pour mobiliser un diagnostiqueur qui saura évaluer la performance énergétique.

En cas de rénovation globale, un audit énergétique est obligatoire pour bénéficier de Ma Prime Rénov’.

Quelques chiffres

Pour accélérer les rénovations énergétiques performantes, le montant des aides a été revalorisé. Ainsi, les propriétaires les plus vulnérables pourront bénéficier d’une aide jusqu’à 70 000€ et jusqu’à 90% du montant total des travaux.

Le budget de MaPrimeRénov’ augmente de 1,6 milliard d’euros, soit un budget total de 5 milliards d’euros dédié à ce dispositif et le gouvernement a pour objectif d’atteindre 200 000 rénovations performantes par an dès 2024.

Ressources complémentaires

  • Pour vérifier votre éligibilité aux dispositifs d’aides nationaux, obtenir une indication du montant d’aide et identifier les autres dispositifs financiers cumulables, vous pouvez utiliser le simulateur France Rénov.
  • Pour contacter un conseiller, il faut se rendre sur France Renov’.
  • Pour vous renseigner sur les aides financières 2024, voici le guide de l’Agence Nationale de l’Habitat.